La  Maggese

Les Maggianti sont les protagonistes de «il Maggio», une des formes théâtrale et musicale les plus archaïques mais encore vivantes en Toscane et en Emilie Romagne. Une origine qui puise sa source dans les chants paysans du mois de mai afin de rendre la terre fertile et d'avoir une bonne récolte.

La compagnie Maggese œuvre depuis plus de 15 ans.

La Maggese a toujours été en lien étroit avec la culture italienne, et en particulier avec la culture populaire.
Son travail a une visée artistique, anthropologique et ethnomusicologique : recherche sur le terrain, collectage de chants traditionnels en Italie et en France, mais aussi collectage de témoignages, travail sur la parole « non théâtrale » et leur retranscription scénique.

La Maggese soutient et produit ou coproduit plusieurs formes d’activités artistiques.

PRODUCTIONS CONCERTS DE LA COMPAGNIE MAGGESE

Passio 

Chants de la tradition orale sacrée italienne 

Joséphine Lazzarino, Joëlle Faye, Anne de Broca, Margherita Trefoloni, Anna Andreotti.

Chacun de ces chants est le chant d’un peuple, d’un village, d’une terre. Ils résonnent sur les pierres, dans les airs ou dans les églises. Ils sont chantés aujourd’hui par des hommes et des femmes à la voix façonnée par la rudesse ou la douceur d’un paysage, par la musique d’une langue, par les travaux des champs, de la mer ou de l’usine. Ils sont inscrits dans les replis du terrain et dans les sillons des visages. Ils nous ont touchés et portent avec eux les vibrations des voix, les éclats des regards jeunes ou vieux, les moments de rituels, de foi populaire et de musique. Au cœur des fraîches nuits de printemps, nous avons suivi les processions dans des villages accrochés aux montagnes, et nos oreilles frémissent encore de passion pour cette musique.

De retour à la ville, nous étions à chaque fois plus riches de nouvelles émotions. N’obéissant à aucun “dogme ethnomusicologique” nous avons écouté nos cœurs de chanteuses : nos voix sont bien différentes de celles des chanteurs que nous avons entendus là-bas, mais nous avons décidé de faire vibrer dans nos corps de citadines ces magnifiques sonorités. Il nous importe aujourd’hui de partager ces émotions avec un public, soit en direct, en concert, soit par nos disques.

Année après année, les rencontres avec les chanteurs et les chants rituels de Pâques ne sont pas le fruit de promenades ou de hasards. Bien avant que nous ayons pu écouter ces bijoux musicaux sur place, une génération de chercheurs dont Pietro Arcangeli, Diego Carpitella, Franco Coggiola, Pietro Sassu... avaient parcouru l’Italie. C’est grâce à leurs enregistrements que nous avons eu un premier contact avec ces chants. Sans leur travail et tout l’amour avec lequel il nous a été transmis par Giovanna Marini, nous n’aurions pas pu chanter ce répertoire.

  

Discographie

  • Passio, disque Al Sur, Next Music/Musisoft, CDAL 268 MD 852

  • Il canto dell'anima, mars 2018 produit par le label italien Folkmusic 

 

Filmographie

  • Passio, un film documentaire d’Alain Guillon
    avec la participation de Giovanna Marini autour du travail du groupe Passio.

  • Participation de Passio dans « L’Exercice de l’État » de Pierre Schoeller.

  • Captation d’un concert de Passio : « Della Passione di Cristo » diffusé sur Mezzo. 

  • Participation au CD Canti Sconfinati, octobre 2020.

Liens

https://youtu.be/RQzyJv9k59g

https://www.facebook.com/Passio-1428011270774050/

Chœur de l'emigration

Le chœur de l’émigration s'est formé autour d'une envie forte de retrouver des sons oubliés, des gestes, des mémoires disparues. Parmi les chanteurs beaucoup sont d'origine italienne, de première, deuxième, troisième, quatrième génération mais aussi beaucoup sont en recherche d'un passé pas forcement italien, une puissance du geste vocal qui ramène à la terre, aux origines, au sens large du terme. Ils sont professeurs, chômeurs, musiciens, comédiens, éducateurs, médecins, secrétaires, stewards, correcteurs, journalistes, ouvriers, maquettistes, étudiants, retraités, mais surtout femmes et hommes passionnés de la musique traditionnelle italienne ! Ensemble, ils ont trouvé un timbre, une couleur, une énergie, une musicalité, un son, réellement traditionnels.

Film Sur les traces de l'immigration italienne Histoires françaises

Participation au CD Canti Sconfinati, octobre 2020

PRODUCTIONS THÉÂTRE CHANTÉ DE LA COMPAGNIE MAGGESE

Et toute l'Italie se remet à chanter

Voyage poétique et musical sur l'histoire du XXÈME siècle en Italie

Avec : Anna Andreotti et Margherita Trefoloni, mise en scène : Anne Quesmand, Lumières : Samuel Zucca

« Comment raconter l'Histoire, son histoire, celle qui a construit nos parents, grands-parents, celle qui nous a fait aujourd'hui citoyens du monde ?
 

En chantant !

 

Et puis ?
 

En partageant ce qui nous a construits dans l'âme ! Et c'est quoi ?
 

La poésie !!!! »

C'est de là que nous sommes parties : chanter en duo. Au fil du temps c’est devenu une évidence face à laquelle on ne pouvait pas reculer ! Nous nous sommes rencontrées à 1200 km de chez nous, mais nous sommes nées à 70 km de distance. Nos origines, Sienne et Florence, si proches et pourtant historiquement en éternel conflit, ne nous ont pas arrêtées !

Voilà qu’est né Et toute l’Italie se remet à chanter, un voyage pour questionner notre rapport au pays, une tentative pour comprendre, à travers la “loupe” de la poésie du XXe siècle et des chants traditionnels, l’histoire proche de l’Italie. Raconter l’histoire du peuple italien, de la première guerre mondiale à aujourd’hui, à travers les mots de poètes peu ou pas connus en France pour essayer de nous comprendre, citoyennes du monde, émigrantes en terre de France !

Il n'est pas nécessaire de parler l'italien, tout est dit, exprimé, savamment traduit pour ne jamais éloigner ni ennuyer le spectateur.

 

Discographie et Filmographie

  • DVD de captation du spectacle disponible sur demande.

  • Création  d'un deuxième spectacle Ama chi ti Ama chants et poèmes d’amour d’une Italie qui nous manque prévu pour le Printemps 2021

La presse en parle

« Belle énergie émancipatrice du chant : nos deux Italiennes parcourent de la voix les révoltes de leur pays natal. À travers les figures de grands poètes et de petites gens, elles célèbrent le peuple comme réalité sensible. Vibrante, l’Histoire de l’Italie du XXe siècle s’incarne. »

L'insatiable, 27 février 2017 - Stéphanie Ruffier

 

 

Liens

https://youtu.be/YehWjZT4DFs
https://www.facebook.com/Et-toute-lItalie-se-remet-%C3%A0-chanter-ou-Il-suffirait-un-jour-de-soleil-1586375114934875/

E più non canto e più non ballo 

perché il mio amore l'è andata soldà
Ou Adieu la vie, Adieu l'Amour

Concert-spectacle pour 7 voix

Création et direction musicale Anna Andreotti, à partir d'une idée de Francesca Perugini.
Créé en 2015, Spectacle actuellement en tournée.

Depuis 2010, Anna Andreotti réalise la collecte de témoignages et des traces de la mémoire des émigrés italiens en France, notamment les chants.


Elle assure la transmission des chants collectés à un chœur d’amateurs Le Chœur de l'Émigration, motivés dans le respect des techniques vocales traditionnelles du chant populaire italien. A partir du matériel collecté, elle conçoit des spectacles où la parole des témoins sur leurs parcours de vie, portée par des comédiens, entre en résonnance avec les chants qu’ils ont transmis, pris en charge par le chœur. Chaque spectacle, ou « station » est centré sur une thématique particulière de la vie de émigrés, la langue, le rapport au pays, les femmes, le travail, l’engagement militant...

  • Première Station : Langue, culture, intégration 

      « A mio figlio gl’ho imparato l’italiano »

 

  • Deuxième Station : Le Frioul

      « J’aurais voulu m’appeler Gérard ou Michel »

 

  • Troisième Station : Mémoires perdues

       « On a tellement pris le pli d’ici que là-bas on n’y va pas souvent» ou « Maintenant j’ai envie de          savoir »

  • Quatrième Station : Paysages d’ici et d’ailleurs
    « C’était pas des sauvages, c’était des primitifs, ça vivait avec ce qu’ils avaient »

  • Cinquième station : Les italiens des Ardennes
    «Ici c’est gris, gris, le ciel est bas. En Italie le ciel est trop haut !» ou «Le loup a mangé la brebis»

  • Sixième Station : Les italiens de Dijon et alentours 

      «Le déchirement il est peut-être encore en moi »

  • Septième Station : Femmes et travail - Vies en résistance ou « Allez Marinette ! allez lui apprendre à taper le coq ! » Concert / Lecture/ Projection

  • Huitième Station : Visites chantées
    Un parcours historique et humain de l'émigration italienne conçu exprès pour le Musée Nationale de l'Histoire de l'Immigration à l'occasion de l'exposition « Ciao Italia ! ».

  • Neuvième Station : Figures militantes et engagements politiques : l’exemple des immigrés italiens
    « Le long voyage de l'idéal »
    ou - j'ai dit : « un communiste patron ? » - elle : « on ne peut pas garder deux pastèques sous le même bras !"

Liens

RECHERCHE ETHNOMUSICOLOGIQUE
ET PROMOTION DU CHANT TRADITIONNEL ITALIEN

Des voyages de recherche et collectage

Les chanteuses du groupe Passio ont développé un travail de collectage et ensuite de réinterprétation des chants qui a donné lieu à 2 CD, dont le dernier coproduit par le Label italien Folknote.

Chanteurs de la Semaine Sainte - Lauro (Avellino) voyage de collectage, Pâques 2019

Des laboratoires de recherche et de collecte et transmission de chants en Italie

Moment de travail de retransmission des chants collectés sur l'île d'Elbe, avril 2019.

Le Chœur de l'Emigration

La Compagnie travaille depuis 2010 en Ile-de-France avec un groupe de chanteurs amateurs qui se forment au chant traditionnel italien mais aussi participe activement aux créations de la Compagnie dans le cadre du projet « Sur les traces de l'immigration italienne ». Le groupe constitué Le Chœur de l'Emigration, est devenu un partenaire indissociable du projet.

Concert du chœur de l'Emigration à Massy Palaiseau, novembre 2019.

Chœur Polimnia

Depuis 7ans, la Cie Maggese collabore avec l'Association de langue et culture Italiennes Polimnia et un chœur s'est formé sous la direction des artistes de la Cie.

Concert au square Dunois, Paris 13ème, juin 2018.

Activités pédagogiques et transmission culturelle

Les artistes de la Compagnie développent des activités de promotion de la culture de tradition orale avec une particulière attention à la culture italienne et à la transmission du chant traditionnel italien, avec sa technique vocale particulière et son immense variété qui le situe, comme une clef de voûte européenne, entre plusieurs cultures, de la germanique à la slave, de l'Occitanie aux influences orientales, jusqu'à recenser des formes de chants parmi les plus archaïques retrouvées au monde comme celles des TENORES de Bitti classés par l'UNESCO au patrimoine mondiale immatériel de l'humanité .

Leurs activités pédagogiques se déploient auprès de publics divers, en France et en Italie. Ces actions prennent des formes diverses.

Concert dirigé par Anna Andreotti à la fin d'une rencontre sur le chant traditionnel italien.

La  Maggese

avec
Margherita TREFOLONI : CHANT & GUITARE 

Samuel ZUCCA : ACCORDEON 

Guillaume FONTANAROSA : VIOLON

BIOGRAPHIES

MARGHERITA TREFOLONI 

est chanteuse et comédienne. Née à Sienne en 1980, elle intègre à 15 ans la compagnie franco–italienne Corps rompu dirigée par Maria Claudia Massari. Elle s’initie par la suite au chant traditionnel italien avec des musiciens et chanteurs des Pouilles.

En 2005, après avoir obtenu un diplôme en Sciences Sociales à l’Université de Modène, elle s’installe à Paris. Elle continue son parcours de formation musicale avec Giovanna Marini et certaines de ses élèves. Elle a fait partie du groupe polyphonique Nonna Sima, dirigé par Silvia Malagugini et travaille également sous la direction des compositeurs contemporains Franck Krawczyk et Karl Naëgelen ainsi que de l’auteur/metteur en scène Julien Gaillard avec lequel elle cofonde en 2008 la compagnie franco-italienne l’oblio — di me

Depuis 2010 elle travaille aux côtés d’Anna Andreotti sur le projet Sur les traces de l’immigration italienne en tant que comédienne et chanteuse, et en 2013 elles créent ensemble Et toute l’Italie se remet à chanter, voyage poétique et musical dans l’Italie du XXème siècle, m.e.s Anne Quesemand.
Depuis 2011 elle dirige l’ensemble vocal À tout bout de chant et enseigne le chant traditionnel italien pour l’école de langue et culture italienne Polimnia. En 2013 elle intègre le groupe de chants polyphoniques a cappella Passio – chants sacrés de la tradition orale italienne. Elle a travaillé également dans le spectacle « Dissocier les fonds – un presque oratorio » avec la Cie Station Miao et travaille actuellement dans le spectacle E più non canto e più non ballo dirigé par A. Andreotti.

En 2018 elle dirige le chant dans la pièce Littoral de Wajdi Mouawad m.e.s. Simon Delétang au Théâtre du Peuple à Bussang. La même année elle co-fonde avec Samuel Zucca et Guillaume Fontanarosa le groupe Kantaliso – chants d’amour et de passion de l’Italie populaire.
Discographie : Dissocier les fonds (livre sonore), Editions de l’œil, 2016. // E più non canto e più non ballo, 2017. // PASSIO – Il canto dell’anima, Folknote, 2018.

SAMUEL ZUCCA 

travaille depuis 2009 en tant qu’accordéoniste, dans de nombreuses pièces de théâtre : avec la

compagnie En toute liberté dans « Espagne au cœur » (autour de la guerre d’Espagne et des

musiques espagnoles), « Paris canaille, Paris bataille, Paris l’amour » (cabaret autour de la

chanson française d’Edith Piaf à Boris Vian), «Bobby et les potes » (autour de Bobby Lapointe). Avec le Théâtre à bretelles : « Chansons de charmes pour situations difficiles » mis en scène par Anne Quesemand (autour des chansons de Pierre Mac Orlan) au Théâtre de la Vielle Grille où il travaille parallèlement en tant que régisseur jusqu’à sa fermeture en 2018.

Il passe l’année 2013 à Buenos Aires ou il joue dans le groupe argentin de swing « Les gitans du port ». De retour en France, depuis 2014, il joue dans le duo Tâmam avec Guillaume Fontanarosa (musique traditionnelle de l’Irlande à la Turquie).
Il accompagne la chanteuse et comédienne Charlotte Popon dans un répertoire allant de la chanson réaliste au jazz. Depuis 2016 il accompagne le conteur Phillipe Montaigne. En 2017 il rejoint le groupe de musique Yiddish et klezmer « les Marx sisters » et joue en tant que comédien et accordéoniste avec la compagnie Tabasco dans le spectacle « Les cœurs jumeaux » tiré des mille et une nuits.

Depuis 2018 il accompagne Margherita Trefoloni dans le groupe Kantaliso (musique traditionnelle italienne).

GUILLAUME FONTANAROSA 

né en 1972 à Suresnes, étudie le violon dans la classe de Jean Lenert au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un Premier Prix de violon et de musique de chambre, au sein de la classe du Quatuor Ysaÿe à Paris. Il se perfectionne ensuite auprès de Pierre Doukan, puis est admis à l'Académie Franz Liszt de Budapest, où il travaille avec Géza Kapás.

Il se produit parallèlement au sein de divers orchestres symphoniques et formations de musique de chambre et joue en qualité de soliste avec l'Orchestre Symphonique de Lyon, l'Orchestre des Jeunes d'Ile-de-France ainsi que l’Orchestre Symphonique de Parana en Argentine.
En septembre 2000, il est nommé professeur de violon au Conservatoire des Portes de l’Essonne (Athis-Mons et Juvisy). Guillaume Fontanarosa est premier violon du Quatuor Illico, formé en 2000 autour des créations musicales de Cyril Giroux. En 2001, la rencontre du Quatuor Illico avec Muriel Mayette, administrateur de la Comédie Française, lui apporte une dimension théâtrale. Le Quatuor Illico est aujourd'hui l'invité régulier de grands festivals internationaux et se produit également sur les scènes parisiennes.
Il travaille aux côtés de Nemanja Radulovic dans les ensembles Les trilles du diable et Double sens.

Italia in Rete - Réseau associatif franco-italien

Association loi 1901 

c/o Tour de Babel 10 rue du Roi de Sicile - 75004 Paris

Mail : forum@associazioni-italiane.org

• Mentions légales